Premiers pas au Cambodge

On 11 avril 2014 by From elephants to kangaroos

IMG_2064 (1024x683)Après multiples péripéties dues à l’annulation d’un de mes vols, me voilà donc enfin arrivée au Cambodge à Phnom Penh. Et je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre dans ce pays en terme de paysages ou de rencontres, on entend tout le temps parler des temples d’Angkor mais ça s’arrête souvent à ça…

Mes 1ers pas se font donc dans la capitale du pays. Après avoir posé mes bagages dans une GH très sympa et bien placée, je pars dans les rues de la ville…sous ma 1ère mousson! Je décide donc de me poser dans un restaurant le temps que ça se calme un peu et sur conseil d’une amie, je vais chez Friends qui est un restaurant d’une ONG qui forme les jeunes à divers métiers dont ceux de la restauration. Très bonne cuisine locale et dans le même temps, la pluie cesse.
IMG_1979 (1024x683)Je reprends donc mon chemin pour aller découvrir le Palais Royal et sa pagode d’argent, les 2 monuments les plus célèbres de la ville. C’est un ensemble de grands temples dans un parc très bien entretenu. Certains sont accessibles à la visite mais pour la plupart, il faut passer son chemin (sans savoir pourquoi). À côté de la pagode d’argent, une grande frise s’étend sur plusieurs mètres. Visite assez intéressante accompagnée du Routard qui vous explique les différentes significations de chaque endroit.
Sur conseil d’un couple rencontré au restau le midi, je me dirige ensuite vers le musée des beaux arts. Le bâtiment est superbe, un grand temple rouge à l’inspiration chinoise. Beaucoup de détails à observer, de fleurs à admirer. Plus que l’intérieur du musée donc, qui contient néanmoins de jolies collections de sculptures, je conseille la visite pour en admirer le monument.

IMG_2092 (1024x683)Le 2ème jour, après un petit déjeuner français à Comme à la maison (et ça porte bien son nom!), je me dirige vers la prison S21 Tuol Sleng, transformée en musée du génocide retraçant les années de calvaire khmers rouges. Je vais être honnête, on m’avait dit que l’endroit était très dur et impressionnant. De mon point de vue, certes l’endroit vaut le détour pour se rendre compte des conditions atroces d’enfermement des cambodgiens à cette époque (rien que le panneau à l’entrée qui explique les règles principales de la prison sont explicites), mais il y a finalement peu d’explications et beaucoup de photos de tous les condamnés. Cette prison / musée est donc intéressante mais ne vaut pas à mon avis par exemple le musée des vestiges de la guerre de Saigon qui m’avait beaucoup plus touché. Je suis ensuite allée au marché russe, grand bric à brac comme je les aime ou vous pouvez TOUT acheter!
J’ai ensuite été, sur conseil d’une amie là encore, voir les locaux de l’association PSE – Pour le Sourire d’un Enfant, dans un quartier un peu excentré de Phnom Penh. Cette ONG a pour but d’éduquer et de former des enfants de la rue à divers métiers selon leurs compétences et leurs envies. L’association a commencé en donnant à manger à des enfants trouvés dans une décharge et a maintenant un complexe impressionnant dans la ville avec des internats, des bâtiments pour chacun des métiers, des espaces culturels ou sportifs. Bref, des centaines de m2 pour une bonne cause! Après discussion avec les 2 cambodgiens qui m’ont fait la visite, je me suis retrouvée à les aider pour le décrochage d’affiches en ville et donc à passer l’aprem avec eux, une moindre contribution dans cette ONG mais comme on dit, ces toujours mieux que rien.
Le soir, je parcours la ville de nuit avec Chris, rencontré à la GH et découvre ainsi le monument de l’indépendance tout éclairé, bien plus joli de nuit, ainsi que le marché de nuit où on se nourrit très bien et pour pas cher, un classique en Asie!

IMG_2140 (1024x683)Le lendemain, il est temps pour moi de quitter PP après un passage par le marché central (superbe bâtiment!) et de me rendre dans la partie sud du pays pour suivre une certaine logique (voulant terminer par le nord pour franchir la frontière laotienne). Je décide donc de faire un 1er stop à Kep. Là encore, super GH en arrivant et je passerai la soirée au célèbre marché aux crabes avec 2 voyageuses canadiennes un peu plus âgées rencontrées dans le bus, à déguster le fameux crabe au poivre vert de Kampot, un délice! Le jour suivant, on prend le bateau direction l’île des lapins! Une jolie plage qui s’étend sur quelques 400m, des paillotes tout du long avec hamac à volonté, parfait pour se laisser vivre! Et une eau chaude…mais alors TRÈS chaude! Je n’ai jamais vu ça… On fera le tour de l’île pendant 2h, pas de chose à voir en chemin mais ça permet de se dégourdir les jambes. Le soir, dîner bien français avec fromage et jambon cru avec Julie et Julie, 2 françaises super sympas rencontrées dans la journée!

photoEt puis il est déjà temps de reprendre la route avec les 2 canadiennes. On voulait s’arrêter quelques heures à Kampot pour visiter la ville mais en arrivant, le responsable d’une agence de tourisme nous incite à directement continuer notre chemin vers les plages de Sihanoukville nous disant qu’il y avait peu à voir ici (je regretterai un peu, ayant discuté avec un couple qui y a passé 6 semaines à se laisser vivre!). Nous voici donc arrivés à la station balnéaire du pays la plus réputée. 7 plages, 7 ambiances, 7 types de vacances donc. Je décide de me rendre à la plage d’Otres sur conseil de plusieurs personnes et prends un tuk tuk avec un couple d’américains, Jack et Megan, avec qui je sympathiserais vite! On décide donc de rester loger au même endroit, dans un endroit tenu par un couple franco / cambodgienne, avec une chambre face à la mer, endroit parfait pour profiter au calme de la mer encore une fois bouillante. Pendant 3 jours, on vit tranquillement, on partage beaucoup, on se fait de longues marches sur les plages de plusieurs heures, on déguste les spécialités culinaires locales.

Au risque de paraître insupportable auprès de certains d’entre vous lecteurs, je dois avouer qu’à ce moment précis je saturai vraiment des plages et j’avais besoin de voir des choses qui m’impressionnent, d’aller à la rencontre des locaux, de louer vélo ou motobike et me laisser porter par le vent. J’ai donc décidé d’abandonner la mer et le sable chaud et de me rendre vers l’ouest du pays mais avec le nouvel an Khmer qui approche, on ne décide pas forcément de où on va, ce sont plus les bus et la dispo des sièges qui décident pour nous. Donc au revoir Battambang que je voulais voir et je continue directement mon chemin vers les célèbres temples d’Angkor puis de longer le lac par le nord avant d’aller me perdre dans tout l’est du pays et ses montagnes et minorités éthiques. Je devrais donc sous peu vous reparler un peu de culture, de portraits photographiés et de trek :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :