Ma vie à Welly

On 22 septembre 2014 by From elephants to kangaroos

Voilà maintenant 3 semaines que je suis arrivée en Nouvelle-Zélande, le temps est passé très vite, mais il faut dire que je n’ai pas chômé!

IMG_2523J’ai commencé par passer 3 jours à Auckland, le temps de me poser un peu, d’apprendre la géographie du pays, de me promener sous la pluie en ville et aux alentours en bonne compagnie avec Mélissa, jeune allemande rencontrée à l’auberge quand je suis arrivée. Hasard de la vie, elle quittait le pays pour partir visiter l’Australie en van quelques semaines après 9 mois passés ici, pour moi c’était l’inverse, je venais de quitter Oz pour m’installer ici quelques mois et trouver un travail pour renflouer les caisses. Après une journée seulement à s’être racontées nos vies mutuelles, nos voyages, nos rencontres et échanger pleins de conseils sur les 2 pays, je lui dis que je n’ai pas trop envie de rester dans cette grande ville sans charme pour travailler. Elle me dit alors « Vas à Wellington, je sens que c’est une ville qui va te plaire ». Suite à ça, on décide d’aller au cinéma avec une autre voyageuse qu’on rencontre dans la chambre juste avant de partir. IMG_2537SUPER moment, je suis tellement contente d’aller au ciné (il faut savoir que je suis une grande fan) que j’arrive à la caisse en dansant, la fille rigole tellement qu’elle nous fait des prix réduits et nous donne un popcorn géant. Puis notre 3ème compatriote nous demande depuis combien d’années on est amies Mélissa et moi. Moment marrant, mais quelque part c’est vrai que j’ai l’impression de la connaître depuis longtemps et qu’on s’est bien trouvées. Bref, tout ça pour dire que 2 jours plus tard, j’ai suivi son conseil et je suis montée dans un bus direction Wellington, ne sachant pas du tout à quoi cela ressemblerait ni à quoi m’attendre mais lui faisant confiance parce que quelque chose me disait que même si l’on a passé que 2 jours ensemble dans nos vies, elle m’a suffisamment cernée pour savoir ce que j’attendais et aimais.
Pour la culture générale, il faut savoir que Wellington est en fait la capitale du pays malgré sa petite taille. C’est la 3ème ville la plus peuplée du pays et elle se situe à l’extrémité Sud de l’île du Nord (vous suivez? :)). C’est une ville culturelle où les musées, théâtres et cinémas ne manquent pas, sans oublier l’art de rue. C’est aussi une ville réputée pour son nombre de cafés et restaurants importants.

IMG_2551Dans le bus (parti à 7h et arrivé vers 22h suite à une longue route, un changement de bus et un accident), mon amie Camille me rappelle par texto que l’on a rencontré un couple de personnes âgées dans un bus au Laos qui habite Wellington et qui m’avait donné leur adresse. Ni une ni deux, je retrouve le papier soigneusement rangé et je leur envoie un mail. 30 minutes plus tard, ils me répondent d’annuler mon auberge et de me rendre directement chez eux le soir pour dormir. Je sens que cette ville me porte déjà chance…
J’arrive donc tard en soirée dans leur superbe appartement en plein centre-ville, je me sens reçue comme une reine. Ils sont au petit soin avec moi, la gentillesse des Kiwis n’est donc pas qu’une réputation! Le lendemain matin, je ne perds pas de temps et décide d’aller visiter la ville, sous le soleil, avec mes CV à la main. On m’avait dit qu’il était difficile de trouver un job à cette saison, surtout quand on ne restait pas longtemps, mais je n’avais pas envie de mentir non plus. Je suis donc allée avec mon sourire et ma franchise taper à toutes les portes et en 2 jours, j’ai trouvé 5 jobs dans des cafés / restaurants / magasins de vêtements / hôtels! J’ai donc décidé d’en garder 2 qui concordaient en horaires et avec lesquels j’avais un bon feeling afin de gagner un maximum d’argent en quelques mois: je suis donc assistante cuisine au Columbus Café le matin à partir de 6h et j’enchaîne avec un 2nd job de serveuse dans un restaurant/bar à tapas appelé Avida qui est absolument super. Je suis fan de l’établissement, des clients, la nourriture est excellente et surtout, le staff génial avec un boss qui mériterait la palme du meilleur manager. Je pense sincèrement qu’avec un si bon boss, personne ne quitterait son job…

IMG_8572Bref, au milieu de ces recherches d’emploi, j’ai aussi trouvé un logement, ne voulant pas abuser de l’hospitalité de Lynn & Alex et ne voulant pas non plus loger dans un backpacker (comme beaucoup font ici). J’ai donc trouvé une chambre dans une maison tout juste rénovée que j’adore, en centre-ville. Je suis à 15 minutes à pied de mes jobs, la vue est très jolie, l’endroit calme. Je n’ai pour l’instant qu’un seul colloc, Dimitri, Russe, mais 3 autres  chambres vides sont prêtes à se remplir de nouveaux collocs. J’ai acheté quelques bricoles pour décorer grâce à l’armée du salut (mon proprio me fournit les meubles) et mes amis adorables m’ont prêtés des draps et autre pour que je n’achète pas trop de choses (vraiment, leur gentillesse me laisse sans voix). Étrange sensation cela dit après 1 an à voyager, à bouger tous les jours, à créer quelque chose de nouveau chaque jour, de poser mon sac, ranger mes affaires dans une armoire et d’avoir une sorte de routine… Quelque chose avec lequel j’ai un peu de mal bien que j’en vois quelques avantages. Mais je sens que ma soif de découverte va vite reprendre le dessus :)

IMG_2586Depuis, je bosse entre 55 et 60h par semaine, sachant que ça devrait encore augmenter dans les semaines à venir avec en moyenne 65-70h. J’ai peu de repos, en général 1h de break max entre mes jobs, mais je me motive en me disant que c’est pour une courte durée et que cela va me permettre de finir mon voyage sereinement financièrement, étant vraiment fauchée pour l’instant! Et puis à 80 ans, ce dont je me souviendrais, ce n’est pas que je bossais 60h par semaine mais bien que j’ai vécu une aventure très sympa à Wellington en Nouvelle-Zélande pendant plusieurs mois. En plus, comme j’aime vraiment beaucoup mon job au restaurant, j’arrive à prendre de la distance et à en faire quelque chose de très agréable et divertissant. Et je profite de mes breaks pour aller sur le front de mer et profiter de la vue magnifique qu’offre la ville ou pour me promener. Et de mes jours off pour visiter les alentours, aller voir des expos, des musées (le musée Te Papa, le plus important du pays, étant ici). J’ai aussi mon petit marché le dimanche matin à 2 minutes à pied de chez moi.

IMG_8649J’ai également fait de belles rencontres dans la rue, en discutant à droite à gauche ou à l’auberge où je suis restée 2 jours à un moment. Du coup, j’ai un petit cercle de gens que je peux voir. J’ai ainsi partager un match de rugby Nouvelle-Zélande VS Afrique du Sud dans un bar la semaine dernière avec Matthew, coiffeur qui s’amuse avec mes cheveux au passage, j’ai été me promener au Otari Walking Bush avec Carolin (Allemande), partagé un café avec la péruvienne Gissela et discuté de ma vision du monde avec Alex, Australien, autour d’un burger puis au super bar Southern Cross. Je revois Alex & Lynn avec qui je suis allée admirer la vue en haut du Mont Victoria et faire une promenade en voiture tout le long de la côte. Et je m’amuse bien avec mes collègues et boss de chez Avida.

IMG_8384Autrement dit, vous l’aurez compris, Mélissa avait compris: Wellington est faite pour moi! J’ai accroché à la 1ère minute, cette petite ville pleine de super cafés et restaurants, avec la mer, des petites montagnes autour, je m’y sens bien. Je m’y sens à ma place même. Une étrange sensation que je devais être ici pour une raison. Je n’avais jamais pensé à cet endroit avant, et pourtant aujourd’hui Wellington m’apparaît comme une évidence, irrationnel peut-être mais plein de sens pour moi. Alors peu importe le nombre d’heures travaillées, je vais faire en sorte de tirer la maximum de cet endroit où je me sens chez moi avant d’aller découvrir d’autres merveilles dans ce pays qui tient déjà beaucoup de promesses…

4 Responses to “Ma vie à Welly”

  • Morigny Anne-Laure

    Coucou toi,
    Je lis tes posts avec plaisir depuis le début de ton aventure …
    Je suis épatée par ton courage et ta ténacité !
    Je te souhaite que de belles choses dans cette nouvelle ville qui, j’espère continuera de te porter chance :)
    Bonne route et prends soin de toi !
    Katou ;)

    • From elephants to kangaroos

      Merci Katou, ce genre de message me fait toujours chaud au coeur depuis là où je suis! Je terminerai ce tour du monde par 10 jours au Canada en souvenir du bon vieux temps (ça paraît tellement loin cette époque), j’aurai une grande pensée pour vous tous.
      Merci encore et bonne route (ou bon sprint) à toi aussi.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :