De Chiang Rai à Chiang Mai

On 28 mai 2014 by From elephants to kangaroos

Arrivée à la frontière Thaïlandaise par bateau depuis le Laos, dans la ville de Chiang Khong, je me suis vite dirigée vers la destination suivante: Chiang Rai. On entend beaucoup parler de cette ville pour son temple blanc donc quitte à être sur le chemin, autant aller y jeter un oeil.

IMG_5098Après avoir loué une de mes motobike fétiches pour la journée, me voilà donc partie pour la journée en commençant par la Black House, aussi appelée Baan Si Dum. Cet endroit a été créé par Tawan Duchanee, peintre thaïlandais si j’ai bien suivi. Bon, il faut déjà la trouver et ce n’est pas évident… Une fois arrivée, je fais face à un ensemble de temples et bâtiments noirs assez étranges (admettons-le), avec des objets très étonnants type cranes / ossements / statues à l’intérieur, des sièges décalés, des peaux d’animaux type crocodiles ou serpents, des animaux et des charrettes qui traînent dans le « jardin », des soucoupes volantes au milieu de tout ça… Curieux mélange donc dans cet endroit pourtant assez paisible en soi. C’est assez déroutant, tellement qu’on ne sait pas si on aime ou pas. Mais c’est très intéressant de le découvrir, rien que pour le côté décalé de l’endroit auquel on ne s’attend pas.

IMG_5154Je suis ensuite allée me perdre dans les montagnes en roulant sans avoir de vraie direction, ou en suivant plus ou moins celle d’un village Akha (minorité ethnique du nord). Me voilà donc complètement perdue, seule au milieu de nulle part, profitant des paysages qui défilent devant mes yeux. Entre les rivières, les montagnes, les locaux qui me sourient au passage et la route hyper agréable, je profite simplement du temps qui passe. En arrivant vers le village, je me retrouve devant des étendues de rizières, ou tout du moins des cultures en étages qui sont très belles. J’y ai rencontré des locaux qui m’ont invité chez eux à boire de l’eau et manger des leetchis. J’ai en revanche été un peu déçue de voir qu’après quelques minutes de partage simple, les femmes ont sorti tous souvenirs pour les touristes afin que je leur achète des choses, j’avoue que ça m’a gâché un peu le moment et que je suis donc partie peu après.

IMG_5188Après avoir oublié qu’on roulait à gauche en Thaïlande ce qui m’a causé une petite frayeur sur les routes de montagnes en repartant vers la ville, je me suis donc dirigée vers le fameux temple blanc. Il était fermé car je suis arrivée trop tard mais j’ai quand même pu l’observer de dehors (et de toute façon on ne peut pas vraiment rentrer à l’intérieur depuis le tremblement de terre mais j’aurai aimé voir les détails de plus près, notamment ces mains enlacées). Le temple n’en reste pas moins très beau, imposant, il brille avec le soleil qui se reflète sur les miroirs et autres détails du temple. Un détour qui vaut le coup d’oeil si vous êtes dans le coin!

Le lendemain, départ pour Chiang Mai d’où on peut rayonner pour faire multiples visites, tours et cours. A peine arrivée en ville, je vais de suite réserver mon séjour au camp d’éléphants (dont je vous reparlerai dans un autre article) mais je dois attendre 2 jours avant de pouvoir y aller, l’occasion donc d’aller à la découverte de la ville. J’arrive le dimanche à Chiang Mai et c’est le jour du street market, grand marché étalé sur une dizaine de rues dans lequel vous pouvez acheter souvenirs, nourriture et autre. Le marché est assez impressionnant, les prix très bas et on y trouve de jolies choses. Quant à la partie nourriture, vous avez de quoi régaler vos papilles avec multiples choix de plats locaux, barbecues, sushis, snacks et j’en passe ! On fera une razzia avec le groupe de voyageurs avec qui je partage le dîner.

IMG_6022 - CopieLe lendemain matin, je pars au temple Sri Suphan ayant entendu parler de cours de méditation avec des moines. Manque de chance, les cours sont les mardi, jeudi et samedi et nous sommes lundi. Mais un moine adorable, Fowat, vient de suite vers moi lorsque j’arrive et me propose une session privée d’introduction à la méditation, encore mieux ! Nous voilà donc partis pendant 1h30 à discuter de la religion bouddhiste, de son histoire, de sa vie de moine. Pour la petite histoire, il faut savoir que Fowat est vietnamien mais qu’il a décidé de venir en Thaïlande pour pratiquer plus intensément le bouddhisme. Suite à notre discussion extrêmement intéressante qui m’a ouvert les yeux sur beaucoup de choses et grâce à laquelle j’ai appris des sortes de « dictons » que je garde en tête et qui parfois m’aide à avancer dans une situation, nous avons ensuite pratiqué la méditation assise. Vous pouvez pratiquer la méditation en étant assis, debout, couché ou en marchant. Mais nous nous sommes contentés d’apprendre la 1ère lors de ces 30 minutes. IMG_6028Le principe de la méditation est simple, vous devez vous asseoir jambe droite sur la jambe gauche, main droite sur la main gauche, fermer vos yeux et vous concentrer sur votre respiration. Oui, sur le papier c’est assez simple mais en réalité, il est assez complexe de méditer. Tout le but de la méditation est de complètement vider votre esprit, en ne bougeant absolument jamais, ce qui est très difficile. Cela étant dit, après 30 minutes d’essai, même si je n’ai pas réussi à vider complètement mon esprit, je ressens déjà un vrai calme en moi, une sorte de zénitude très agréable. C’est donc décidé, je vais m’entraîner de mon côté et continuer à apprendre !
La suite de ma journée sera assez calme, j’erre dans les rues de la ville (et c’est une ville assez complexe, il est très dur de s’y retrouver), je rencontre des locaux aux coins des rues, je visite les temples principaux, je rencontre Luckyi qui s’avèrera être un vrai porte bonheur 2 jours plus tard, et je rencontre également Marielle à la guesthouse avec qui, après 5 minutes de discussion, nous décidons de partir à Pai ensemble après mon camp d’éléphants !

Je retournerai à Chiang Mai puisque c’est une ville « hub » dans le nord du pays. J’y repasserai une soirée après mon camp d’éléphants et je devrais également y repasser avant de partir dans le sud. J’y ferai peut-être un cours de cuisine (j’ai notamment entendu parler de Sammy’s Organic) et peut-être retournerai-je voir le moine Fowat. Pour sûr je retournerai voir aussi Luckyi. En attendant, les 2 jours suivants se passeront donc à l’Elephant Nature Park (merci pour le cadeau d’anniversaire à mes parents !).

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :