Dans les hauteurs de Dalat

On 6 mars 2014 by From elephants to kangaroos

Me voilà donc (deja) arrivée a l’avant-dernière étape de mon aventure vietnamienne. Et j’ai décidé d’aller me perdre un peu dans la nature et les montagnes dans la région de Dalat.
imageDans le bus, je rencontre Jeremie, un suisse avec qui je passerai mes 3 prochains jours. Après la classique recherche de logement, nous voici donc partis pour une découverte de la ville. Moi qui m’attendait à un petit village perché en hauteur au milieu des montagnes, je suis bien surprise d’arriver en fait dans une grande ville peuplée d’où on ne voit pas cette nature… On se promène et se perd dans les rues, on erre à la recherche de…rien en fait! On profite du beau temps et de la chaleur tout en se posant par ci par là et notamment dans ce qui deviendra notre « café habituel » pour les 2 jours et demi sur place! Le soir, on part au hasard chercher à dîner et on se retrouve sur le grand marché de nuit très animé! Ici, comme dans tous les marchés, la nourriture est excellente et pas chère donc n’hésitez pas à y aller!

imageLe 2nd jour, nous avions décidé de partir voir les alentours de Dalat avec un guide en moto. Jeremie est donc sur une moto avec le guide et je conduis ma propre motobike ayant pris l’habitude et le goût au Myanmar! On commence par aller visiter une pagode dans Dalat puis on s’éloigne peu à peu de la ville et on découvre alors des plantations de fleurs, de riz, de café et de thé. On découvre aussi l’un des alcools locaux, l’alcool de riz (à éviter ce n’est pas bon et très fort!) dans un café qui produit un café particulier à base de crotte de fouine. Au milieu, la route est en construction et toute ensablée donc il faut être très concentré et faire attention! Je vois d’ailleurs un couple vietnamien chuter juste devant mes yeux, ce qui me rend d’autant plus prudente!

imageAprès un déjeuner dans un petit restau bien local, on part en direction des chutes d’eau des éléphants. Alors (malheureusement) aucun éléphant la-bas, je n’ai d’ailleurs pas bien compris encore pourquoi ce nom mais les chutes sont vraiment belles! On peut aller se mettre en-dessous et descendre jusqu’en vas (attention néanmoins le chemin est glissant et un peu dangereux). Super moment à juste profiter de ce bel endroit! On continue ensuite notre chemin par la fabrique de soie faite avec des larves, assez répugnant…
imagePuis on arrive dans un village de minorités, finalement juste un chemin qui part d’une grande route. On y découvre plusieurs familles qui vivent dans des petites maisons en bois, qui n’ont pas grand chose et qui sourient pourtant beaucoup. Superbe moment de partage, je donne aux enfants des gâteaux que j’avais eu la bonne idée de ne pas manger dans la journée (mais ce n’est qu’un hasard), on essaye de parler un peu aux adultes par le biais de notre guide. Je réalise alors des clichés que j’aime beaucoup des enfants, d’une maman et d’une grand mère également qui explose de rire quand je lui dis qu’elle est belle! Encore un moment simple gravé dans ma mémoire à jamais…
Sur le chemin du retour, sur la route en construction, on observera un tractopelle faire tomber un énorme rocher depuis les bas côtés de la route, le rocher arrivant en plein milieu de la route…impressionnante technique!! Merci à Quy d’Easy Riders qui a été un super guide (je vous mettrai tous les détails du contact dans un prochain article sur le Vietnam pratique).

imageLe 3ème jour, nous avions pris rdv pour une aventure conseillée par de nombreux voyageurs : le canyoning! En effet, la région regorge de chutes d’eau et c’est donc devenu un spot privilégié de canyoning dans le monde. Bon, qu’on se le dise, moi j’ai le vertige et j’ai toujours refusé de faire de telles choses. Mais en tour du monde, on se surpasse, on se dépasse chaque jour un peu plus alors pourquoi ne pas tenter? De toute façon, je sais qu’on peut faire le chemin à pied donc si vraiment à un moment je bloque, je pourrais toujours descendre à pied!
On commence donc avec nos guides Vo et Son par un petit entraînement. Nous ne serons que tous les 2 avec Jeremie, ce qui est bien comme ça on y va à notre rythme! Pas de souci particulier à noter, je me laisse flotter dans le vide, je saute et autre. Puis vient le moment de commencer…par une chute d’eau de 18m! Je me lance en 1ère, je ne sais pas pourquoi mais je n’ai aucune appréhension, même quand Vo me dit qu’il va falloir faire imagedes petits sauts à la fin de la paroi. Tout se passe super bien, et j’arrive alors dans l’eau (bien fraîche), super contente de faire ça! On se baigne après dans les chutes, on continue notre chemin en faisant d’autres descentes avec cordes ou directement en se laissant « glisser » sur les rochers, c’est vraiment génial! À un moment nous devons sauter de 4m de haut d’un rocher pour nous préparer au grand saut qui viendra plus tard. Bon là c’est plus compliqué pour moi, ce truc de se jeter dans le vide, mais je ne réfléchis pas trop et j’y vais! Nos 2 guides sont en plus hyper drôles et sympas en plus d’être pro et rassurants. Avant le dej, nous devons descendre la plus grande chute, haute de 25m. Elle est très glissante, on passe vraiment dans les jets d’eau ce qui amène une forte pression et je n’ai pas de bonnes chaussures. Mais pas de souci, avant de partir Vo nous explique comment nous relever si on glisse. Ce qui me servira 2 minutes plus tard quand je glisserai aha :) mais là encore, pas de doute ni d’hésitation je me relève sans souci et descend à un bon rythme. Jusqu’à 4m du sol où Son me dit de tout lâcher et de sauter… Il comptera 1 fois sans que je ne bouge. La 2ème tentative est la bonne, je lâche tout et yalaaaaaah. Super impression!!
Vient ensuite le moment du dej, très complet avec pain, crudités, porc, fromage et fruits, le tout au pied de la chute d’eau, le kiff!!
imagePuis très naturellement on repart après le dej (en observant un groupe d’une dizaine de voyageurs descendre ces 25m, assez marrant de voir les réactions de chacun, surtout au moment où le guide vous sort « ok stop, now just jump »). Après 1 minute de marche, les guides posent les sacs et nous annoncent que c’est le « grand moment », le grand saut, comme ça, juste après le dej, sans nous avoir prévenu… Bon, on a le choix de sauter soit de 11m soit de 7m et je sais qu’il y a une échappatoire de descendre à pied. Mais une fois là haut, bien que peur de la hauteur, je me dis qu’il est temps d’y aller, je ne fais pas tout ça pour reculer! Je descends donc les quelques marches pour atteindre le palier des 7m et…j’y vais! Gros cri et grosse émotion, quel kiff de se sentir vivante!!! Les guides n’en reviennent pas après ce que je leur avais dit de mon vertige, pas plus que moi d’ailleurs.. Et une fois en bas, Vo me tente « tu veux remonter et recommencer? ». Ben oui, pourquoi pas… Et une fois en haut, c’est reparti mais je prends la décision de sauter de 11m cette fois!!! Il faut courir un petit peu pour ne pas prendre les rochers en sautant, rien de rassurant.. Mais je n’hésite pas trop et j’y vais. Wahouuuu je l’ai fait.. Il me faudra quelques minutes a nager dans l’eau pour réaliser et calmer mon cœur qui bat bien fort!
La journée s’achève par une dernière descente dans la chute d’eau qui s’appelle « machine à laver ». Pourquoi ce nom? On ne le découvre qu’en descendant et en se faisant littéralement asperger par l’eau au moment où vos pieds ne touchent plus la paroi. Vous vous faites alors embarquer par l’eau dans un tourbillon jusqu’au cours d’eau, décidément dément cette journée!!!! Je recommande fortement à tout le monde tellement j’ai aimé! Dépassez vos craintes, il faut vivre à fond sinon à quoi bon?!

imagePour finir ma journée et mon séjour à Dalat comme il se doit, je loue le scooter du propriétaire de l’agence de canyoning pour aller à une autre chute d’eau bien plus touristique où il y a des éléphants. On ne va pas se mentir, comparé aux éléphants vus en Afrique ou à ma rencontre impromptu en Inde, ceux là sont bien plus touristiques, tout petits et ont l’air un peu malheureux. Mais je m’étais fait la promesse d’en voir partout, mission accomplie pour le Vietnam!

Journée pleine d’émotions, je suis bien crevée. Demain, direction dernier spot : Ho Chi Minh!

5 Responses to “Dans les hauteurs de Dalat”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :