Bohol, un bol d’air

On 14 mars 2014 by From elephants to kangaroos

Tout juste arrivée aux Philippines à Manille, je reprends un autre avion direction Tagbilaran, sur l’île de Bohol. J’avais rdv là-bas avec des amis de France qui passait 3 semaines de vacances aux Philippines et qui arrivaient de Palawan.

imageDébarquée donc au petit aéroport sur le tarmac, je prends un taxi pour me rendre à un hôtel qu’ils avaient repéré, le Nuts Huts. Une fois déposée sur le bord de la route, il vous faut marcher 15 mins puis descendre 150 marches pour atteindre la réception / le restaurant. Le cadre est superbe, au milieu de la jungle / forêt, la rivière qui passe en bas, toutes les structures construites de manière écolo en bois. Malheureusement, certaines sont détruites à cause du tremblement de terre d’octobre qui a fait de gros dégâts (Bohol est l’île qui a été le plus touchée) mais ils sont en train de tout reconstruire. Je me rends donc ensuite à ma chambre, après de nouveau 150 marches, où un bon gros lézard m’attend pour m’accueillir… Et oui, qui dit au milieu de la forêt dit au milieu des bêtes… Et j’en aurai vu! Varan de 1,50m de long (si ce n’est pas plus), lézards en tout genre, fourmis géantes, araignées et j’en passe, c’est l’aventure!!
imageBref, après un petit dej et une sieste dans le hamac, je retourne direction le port pour aller chercher mes amis. Super émotion que de les voir, ça fait du bien de retrouver des gens connus au milieu d’un tel voyage! On reprend donc le bus direction l’hôtel, avec vue panoramique puisqu’on nous met sur le toit (ce qui deviendra récurrent sur les 3 jours sur l’île vu l’affluence dans les bus mais on y prend vite goût et on se marre bien!). Après un petit verre de retrouvailles et un dîner, on part prendre un bateau en bas de l’hôtel pour faire une promenade…à la découverte des lucioles!!! Ces petits insectes qui volent tout en faisant de la lumière! Moment assez magique sur une pirogue déjà du simple fait d’être de nuit, au milieu de la nature, les cocotiers se reflètent sur l’eau, quelques lanternes par ci par là mais rien de plus. Et la découverte de ces lucioles qui se regroupent toutes au même endroit, autour d’un arbre, ce qui créé une grande lumière jaune / verte. Le moment est unique… Aucune photo de ça, trop compliqué de trouver le bon réglage et comme envie de juste profiter de l’instant avec JB, Gael et Greg!

imageLe lendemain, après une bonne nuit, on se réveille tranquille et on prend notre temps à l’hôtel pour se préparer, prendre le petit dej (et monter les 300 marches!). On retrouve le toit du bus pour aller à Tagbilaran puis on monte dans un jeepney, voiture ancienne qui fait office de taxi local, pour aller à la plage d’Alona. Après donc 2h de trajet en tout et des transports archi blindés, nous voilà arrivés à la plage. On se baigne dans l’eau très chaude, on profite. On trouve un petit Restau les pieds dans le sable pour dîner, on y prendra un repas gargantuesque!! On décidera aussi que vu leur programme pour les prochains jours, les contraintes de transport et financières, je ne les suivrai finalement pas aussi longtemps que prévu et je les laisserai après Bohol pour continuer mon chemin sur d’autres îles :( Puis les garçons ont la chouette idée que l’on achète des lanternes à lancer dans le ciel. On part donc au bout de la plage, loin des lumières des restaus, et on allume notre lanterne. 1ère fois pour moi, ajouté au fait d’être avec eux dans cet endroit improbable et de manière inattendue (ce n’était pas prévu que je les rejoigne), ce moment restera quelque chose de simple et de fort dans mon voyage.

imageDernier jour donc (déjà) entier avec eux. On se lève aux aurores pour partir en motobike voir les « chocolate hills » pour le lever du soleil. Bon le guide n’aura pas tout compris de notre conversation au téléphone la veille donc il y a 3 guides (au lieu d’un) et seulement 3 scooters. Du coup, on se retrouve à devoir être à 3 sur une motobike et les 2 autres chacun derrière un guide, le tout sans casque bien sur… Ayant eu l’habitude en Afrique et sentant que les mecs sont moins à l’aise, je me propose d’être sur cette moto. Greg se joindra à moi.
On commence donc notre matinée par les fameuses collines de l’île, super jolies! A cause du ciel couvert, on ne voit pas le soleil mais l’endroit est très calme le matin donc c’est agréable. On se rend aussi dans un restau pour prendre le petit dej où on peut observer crocodile, python et autre merveille de la nature en même temps (oh joie! Je ne m’en approcherai pas hein évidemment…). Puis on continue le tour vers le jardin des papillons…grosse blague de l’année!!! La moitié sont empaillés, quelques-uns volent dans un petit espace, bref, pas un grand intérêt si ce n’est qu’on en rigolera bien! Puis direction un centre sportif pour faire de la imagetyrolienne entre les 2 montagnes. Ayant le vertige, je ne veux pas le faire mais j’observe les garçons survoler cette rivière, couchés, c’est très sympa! Puis on décide de finalement laisser les guides et motobikes ici, nous voulions aller à des chutes d’eau mais elles étaient très loin et on ne se sentait pas de faire le trajet à 3 dessus sans casque après déjà la bonne matinée passée.
On prend donc un bus pour la ville et on décide de s’arrêter au centre commercial pour manger avant de reprendre un jeepney pour les chutes. Finalement, on se marre bien là-bas, on fait des choses à droite à gauche et le temps file. Vu les temps de trajet sur l’île, plus le temps d’aller aux chutes, on rentre, sous la pluie! En arrivant à l’hôtel, on profite simplement de notre dernière soirée ensemble, on discute, je suis contente d’être avec eux!

Lendemain matin, il est déjà l’heure des au revoir. Je dois avouer que je me suis contenue devant eux mais une fois partis, j’avais le cœur lourd. On se (ré)habitue vite aux amis près de soi! Maintenant, il faut repartir seule vers de nouvelles aventures. Je ne sais pas exactement où ni quand je vais aller sur quelle île mais je vous dirai ça bientôt! Comme beaucoup d’endroits ont été endommagés par le tremblement de terre et le typhon, il faut bien tout regarder! Mais je vais probablement continuer mon chemin vers l’île de Malapascua (via un 1er stop bateau par Cebu) puis aller à Palawan, île très réputée notamment pour les plages au nord.

Merci les copains pour ces chouettes 3 jours et pour votre cadeau! C’était pas prévu, mais comme on s’est dit, « on était bien là »! À très vite mes loulous.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :