3 jours à me ressourcer

On 10 octobre 2014 by From elephants to kangaroos

IMG_2747Depuis mon arrivée en Nouvelle-Zélande, tout s’est enchaîné très vite: j’ai commencé 2 boulots, trouvé une chambre dans une maison, fait des rencontres ce qui me permet d’avoir des gens à voir ici et là. Pas vraiment eu le temps de me poser, de prendre mon temps… Attention, en aucun cas je ne me plains, tout ceci est arrivé par ma volonté puisqu’après 1 an de voyage, j’étais complètement fauchée et j’avais des dettes à rembourser donc il me fallait absolument trouver (et vite) un travail, et même 2 puisqu’ici le salaire minimum est assez bas donc je savais qu’un seul ne suffirait pas. Mais je l’avoue, après autant de temps à traverser le monde, prendre mon temps sans vraiment savoir où aller ni ce qui va m’arriver, profiter tout simplement de ce que chaque pays a à m’offrir, il m’a été très difficile de travailler 70h par semaine sans vraiment voir le jour (littéralement puisque je me levais à 5h30 le matin et je rentrais vers 23h30 le soir), d’être dans un rythme si différent et de reprendre une routine.

IMG_2733Bref, quand mon manager du restaurant où je travaille m’a offert la possibilité de combiner mes jours OFF de manière à ce que j’ai 3 jours d’affilé un weekend, j’ai sauté sur l’occasion. Il faut savoir que depuis une semaine, je ne travaille plus vraiment dans le café le matin (longue histoire que je ne détaillerais pas ici) donc je me suis juste arrangée avec lui. Certains y auraient vu l’occasion de se reposer et de profiter pour dormir, moi j’ai vu l’occasion qui tombait à pic pour louer une voiture et m’évader. Déjà, j’avais envie de voir un peu de ce pays où je suis depuis plus d’un mois mais dont je n’ai rien vu. Et puis j’avais besoin d’aller me perdre, voir des choses, me faire surprendre, rencontrer des gens, bref, reprendre ma « routine » de tour du mondiste.

IMG_2716J’ai donc loué une voiture et, à mon habitude, absolument rien planifié d’autre. La seule chose planifiée était d’éviter à tout prix les montagnes sur conseil du département de conservation du territoire néo-zélandais puisque le weekend s’annonçait particulièrement venteux / froid / dangereux sur les montagnes (à mon grand regret, mais ce n’est que partie remise pour aller à Tongariro ou Taranaki!). Je ne voulais pas faire trop de route non plus parce que je savais que ma fatigue était malgré tout bien présente et que m’endormir sur la route était l’une de mes grandes craintes. Je suis donc partie un peu au hasard en commençant par la Kapiti Coast, tout près de Wellington, pour voir la mer, la plage et me promener. A cette période de l’année, il y a très peu (voire pas) de touriste et j’ai donc eu la plage Peka Peka pour moi toute seule, avec un kitesurfeur qui profitait pleinement des bonnes rafales de vent pendant ma promenade! Je me suis ensuite arrêtée vraiment au hasard des routes selon mon feeling pour découvrir des forêts tropicales, des gorges, des petites montagnes (ou collines, comme vous voulez), des champs de fleurs, des rivières et j’en passe.

IMG_2812J’ai passé la 1ère nuit dans ma voiture à Clive, au bord d’une rivière. Une femme ranger m’a réveillée à 21h30 (oui oui je dormais déjà) pour m’indiquer qu’il était interdit de dormir là et qu’il faudrait que je sois partie avant 8h le lendemain matin pour ne pas avoir d’amende, mais elle a surtout pris soin de moi et s’est assurée que j’allais bien et que je n’avais besoin de rien, une nouvelle preuve que les Kiwis sont des gens très prévenants, gentils et chaleureux!
En me réveillant le lendemain, j’ai mis le cap sur Te Awanga et ses nombreux vignobles (nous vendons beaucoup de vins au restaurant donc mon manager m’avaient conseillé quelques adresses). J’ai ainsi fait la rencontre de charmants moutons au milieu des vignobles/des couleurs du soleil levant, très sympa! J’ai ensuite fait une longue marche au Cape Kidnappers qui a subi de gros dégâts sur les routes avec les tremblements de terre. Puis j’ai passé une grosse partie de ma journée à Napier, la ville art-déco du pays, à simplement me promener dans les rues, discuter avec des gens, regarder les paysages le long du front de mer, prendre des bons repas…

IMG_2877Je reprends ensuite la route pour m’arrêter la 2nde nuit à Masterton, dans un camping cette fois, après un arrêt non prévu mais superbe sur une aire d’autoroute qui avait une vue stupéfiante sur une montagne / rivière, avec des couleurs assez impressionnantes où l’on se croirait devant un tableau tellement tout est éclatant.
Après un excellent petit déjeuner au Iberia (que je recommande si vous êtes dans le coin!), je voulais donc rentrer tranquillement dans la journée à Wellington. Je reçois alors un texto de Steve (mon manager, toujours le même) qui me prévient qu’il y a de nombreuses rafales de vent dans le pays, qu’il faut que je sois prudente et que certaines routes risquent d’être coupées et notamment celle qui me ramène à Welly par le sud dont je risque de devoir repartir via le nord pour refaire la boucle… Bon, je pars donc rapidement à Martinborough que je voulais quand même voir avant de partir, qui est une ville là encore reconnue pour ses vignobles. Mais je décide de ne pas aller à la pointe Sud comme je me l’étais dit ni à un cap dont on m’a parlé et de rentrer doucement mais sûrement via la route encore ouverte pour m’éviter 5h de route de plus. IMG_2939Je fais néanmoins un tour par le lac Wairarapa, mais en sortant de ma voiture pour prendre une photo, je comprends alors la force du vent qui se lève: impossible de rester debout sans bouger, beaucoup de mal à ouvrir la porte de la voiture, la lanière de mon appareil photo qui ne tient pas autour de mon poignet. OK, j’ai compris, il est temps de partir avant qu’il ne soit trop tard. Et je dois avouer qu’à ce moment-là, j’ai même une petite crainte face à cette route qui m’attend. Néanmoins, elle est encore ouverte ce qui veut dire qu’ils considèrent que ce n’est pas à risque pour les conducteurs. J’y prends donc mon temps sur cette route de montagne sinueuse avec de nombreux virages, ce qui est parfait puisque ça me permet aussi d’en admirer le paysage splendide! Je rentre en fin d’après-midi à Wellington saine et sauve :)

IMG_2918Plus qu’une découverte du pays sur 3 jours, ce weekend m’a fait un bien fou. J’ai passé 3 jours quasi seule toute le temps, sûrement pour la 1ère fois depuis mon départ en septembre 2013, mais j’en ressentais le besoin et l’envie. Besoin de faire le vide, de me ressourcer, de reprendre le temps de méditer en ayant un esprit libre, de découvrir des choses au hasard, de ne faire que ce que je voulais. Besoin d’être derrière l’objectif de mon appareil photo, ce qui m’a extrêmement manqué n’ayant pas le temps (ni de sujet) de prendre beaucoup de photos dans mon quotidien. Même si je n’ai pas beaucoup dormi, je suis rentrée vraiment reposée, surtout mentalement.
Je crois que j’avais un peu perdu le sens de mon tour du monde ces dernières semaines du fait du changement de rythme violent et rapide et ce weekend m’a ramenée à toutes ces choses essentielles apprises pendant ces 13 derniers mois. J’ai pu me recentrer et me rappeler beaucoup de choses vécues lors de mon voyage. Le fait de reprendre le travail m’a apporté quant à lui des réponses à des questions que je ne m’étais jamais vraiment posées avant et j’ai pu le réaliser au travers de ces 3 jours seule sur la route. Je me rends compte que j’ai encore changée depuis mon arrivée en Nouvelle-Zélande et même si je me pose des questions maintenant assez essentielles sur mon futur après mon retour en France (que je ne détaillerais pas ici ni tant que j’aurai quelques réponses), j’arrive à faire de cette expérience à Wellington une étape importante de mon voyage, bien que ce ne soit pas celle qui me fasse voyager le plus.

Tout ça arrive à un moment où ma meilleure amie est partie en voyage au Myanmar, en partie suite au mien je crois, et on échange beaucoup sur ce qu’elle vit, elle me raconte ses aventures ce qui me permet de me replonger complètement dans ce mois passé là-bas. Cela arrive aussi au moment où une autre de mes meilleures amies m’a annoncé qu’elle avait réservé des billets d’avion pour venir me voir ici, à l’autre bout du monde, pour 2 semaines fin novembre (chanceuse je suis!!). Je peux donc me projeter de nouveau dans mes voyages à venir, bien que ce soit les derniers de ce tour du monde, tout en profitant de l’instant présent.

Pour voir les photos de ce weekend ainsi que toutes celles prises depuis mon arrivée en Nouvelle-Zélande, cliquez ici.

One Response to “3 jours à me ressourcer”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :