2 jours à l’Elephant Nature Park

On 28 mai 2014 by From elephants to kangaroos

Vous le savez maintenant, je suis fan d’éléphants. Alors quand plusieurs personnes m’ont parlé de ce camp près de Chiang Mai, essayant de protéger les éléphants au lieu de les utiliser pour le tourisme, je n’ai pas hésité. Vous pouvez faire une visite sur une journée dans ce parc, faire 2 jours / 1 nuit ou une semaine complète de volontariat.

IMG_5243 (2)Pour ma part, comme je m’y suis prise au dernier moment vu que je ne prévois jamais rien, il m’était impossible de faire la semaine de volontariat (il faut réserver plusieurs mois à l’avance) mais j’ai pris la décision de passer une nuit dans le camp et ainsi d’y rester 2 jours. Me voilà donc partie le mardi matin de Chiang Mai, le camp se situe à 1h-1h30 de la ville. Petit choc avant d’y arriver, il s’avère que quelques mètres avant ce camp qui lutte pour la protection des éléphants, vous passez par 3 ou 4 camps purement touristiques qui les maltraitent…étrange pour moi ! Bref, nous voici donc arrivés dans le parc, un grand espace vert de plusieurs milliers de m2 mélangeant éléphants, chiens, chats et buffles. Dès notre arrivée vers 10h, Ten, notre guide pour la journée, nous explique le programme. Et il va commencer quelques minutes après par le repas aux éléphants. Au niveau de la passerelle, tous les mahout arrivent accompagnés de leur protégé et c’est parti ! Une grande bassine par éléphant remplie de pastèques, bananes et citrouilles à leur donner. Le 1er mouvement est hésitant, impressionnée par tous ces éléphants (même si chaque groupe a son propre éléphant à nourrir), mais on s’habitue vite et on enchaîne à un bon rythme.

IMG_5350Après ce chouette moment, on part à la rencontre des éléphants en bas de la passerelle. Il y a 39 éléphants dans ce camp, dont 4 bébés (le plus jeune ayant 8 mois) et 3 mâles qui sont un peu isolés car plus violents / incontrôlables. On passe donc par groupe d’un éléphant à un autre, découvrant ainsi l’histoire de chacun. Tous ont été adoptés suite à des maltraitances dues au travail en forêt ou dues au tourisme de masse. Beaucoup d’éléphants sont aveugles d’un ou des 2 yeux, certains ont le dos cassé, les jambes cassées, des abcès et j’en passe. Je tombe littéralement sous le charme d’une femelle qui a les 2 pattes arrière et le dos cassés, mais qui est d’une gentillesse sans nom. Malgré ses blessures, elle se déplace à son rythme et suit ses 2 amies partout dans le parc, très touchant ! On approche aussi de plus près les bébés mais nous avons interdiction de les toucher, il ne faut pas les perturber ne sachant comment eux ou leurs mères vont réagir et c’est mieux de les laisser aller à l’âge adulte avant de les habituer à être touché par des humains (excepté les mahouts bien sur).

IMG_5589 (2)Après le déjeuner, nous visionnons une vidéo sur la manière dont les éléphants utilisés par le tourisme sont dressés. Et là, c’est le choc. Je savais que ces éléphants étaient maltraités mais on voit clairement dans la vidéo comment les locaux apprennent à l’éléphant à leur ordonner, tout cela étant bien sur à base de coups, de pics violents dans les yeux, d’enfermement dans des enclos qui ne font même pas leur taille et autre. Un bon moment pour moi pour vous demander de ne pas aller dans ce genre de camp où vous pouvez monter sur un éléphant et faire une ballade sur eux, ce n’est vraiment pas respectueux envers eux et sachez qu’ils souffrent énormément pour en arriver là et tout autant après quelques années passées à vous trimballer sur leur dos ! Pour l’histoire d’ailleurs, ce camp a ouvert suite à l’action d’une femme qui a recueilli chez elle plusieurs éléphants maltraités et qui a décidé ensuite de leur consacrer sa vie. Au fur et à mesure, des éléphants lui ont été donné ou elle a eu vent d’animaux maltraités / blessés et les a donc ramenés dans ce parc.
IMG_5597Suite à ça, il est l’heure du bain, moment très attendu ! Alors là, je vous avoue que je suis sceptique à ce moment de la journée… Je suis venue dans ce camp parce que je n’aime pas ceux qui affluent de touristes mais pour le bain, tous les touristes (qui restent 1 ou 2 journées ou plus) se regroupent au même endroit, les mahouts font venir tous les éléphants à la chaîne et chacun baigne le sien. Certaines personnes ne viennent même pas pour toucher les éléphants ou les baigner mais plus pour prendre la bonne photo avec eux…ça me perturbe un peu ! Ca ne m’empêche pas cependant de prendre mon seau avec joie et de laver notre éléphant de la tête aux pieds dans un bon moment de rigolade avec notre groupe. Pour le coup, on remplit d’amour notre éléphant, on passe notre temps à le laver, le caresser, l’enlacer et autre. Son mahout est en plus un mec très sympa avec qui on rigole bien ! Vient ensuite le moment du bain des bébés et de leur famille, qu’on ne peut observer que de haut pour ne pas les perturber là encore.

IMG_5731Fin du bain, il est temps de les nourrir à nouveau (un éléphant mange en moyenne 200kg de nourriture par jour !), d’abord en groupe autour d’une cargaison de pastèques. Puis les éléphants vont se baigner d’eux-mêmes dans les piscines de boue (tant qu’à faire), s’amusent entre eux et avec leur mahout. J’ai beaucoup de plaisir à observer la relation entre un mahout et son éléphant, on sent qu’ils sont vraiment attachés l’un à l’autre, chaque éléphant sait parfaitement vers qui aller. Comme ces animaux peuvent vivre jusqu’à 80 ans, c’est parfois une relation à vie qui s’établit entre eux. Le fin de la journée est calme, on observe un autre bébé, les touristes qui sont là pour la journée partent et ne restent donc que notre groupe de 5 personnes et les volontaires. Le camp devient donc très calme, très agréable. De notre superbe bungalow, on peut observer les éléphants se faire soigner, les buffles manger ou les chiens qui se promènent.

IMG_5769La 2ème journée commence vers 7h pour le petit déjeuner puis nous partons avec Apple, notre guide pour la journée, pour une promenade de 2h dans le parc. C’est pour moi la vraie valeur ajoutée à ce package 2 jours / 1 nuit : vous avez l’occasion d’approcher tous les éléphants, de prendre vraiment votre temps avec eux, avec leurs mahouts. On en apprend alors encore plus sur leurs vies, on prend le temps d’aller voir et câliner chacun, on se fait aussi charger par un bébé ce qui nous vaut une petite course matinale. On les voit se baigner et autre, un excellent moment ! L’occasion aussi pour moi de poser des questions sur ces fameux camps que l’on a passé en venant qui sont juste à côté, afin d’essayer de comprendre comment ils réagissent par rapport à ça et comment est-ce qu’ils essaient de les éduquer afin que les éléphants de la porte d’à côté ne soient pas maltraités.
Vers 10h30, les touristes à la journée arrivent et commencent alors quasiment le même programme que la veille pour nous, excepté que maintenant on connaît mieux les éléphants donc c’est plus facile de les nourrir ou les baigner. Après le bain de l’après-midi, on va préparer leur nourriture. Nous voilà donc à trier les bananes, préparer une mixture pour les éléphants femelles les plus âgées qui n’ont plus de dents pour mâcher et à en nourrir une.

Voilà comment se termine ces 2 belles journées dans ce parc. Je conseille vivement la visite ici, si vous souhaitez découvrir un endroit respectueux de ces animaux. Vous ne leur monterez pas dessus, mais ne vous inquiétez, vous repartirez avec pleins d’autres très beaux souvenirs !

4 Responses to “2 jours à l’Elephant Nature Park”

  • Angela

    Ton article me rappelle ce fâcheux souvenir de mon passage à Chang Mai. J’ai dû malheureusement faire partie de ces touristes qui grimpent sur le dos des éléphants dans les camps à proximité du tiens. Quand j’ai booké ce trip, je ne m’attendais pas une seconde à vivre ce triste et inconcevable moment auprès de ces belles créatures. File d’attente avant de pouvoir monter sur un éléphant, guide non souriant et violent, balade dans les environs sur un sentier complètement dégarni de verdure à cause des incessants passages des éléphants tout au long de la journée et tous les jours de la semaine, et j’en passe…. J’ai été étonnée d’être la seule révoltée du groupe de touristes qui ont tous « adoré » ce moment « unique » auprès des éléphants… bref, ton histoire est bien plus belle et encourageante. Ce ne sont pas les autochtones qu’il faut éduquer mais peut-etre plus les touristes. Je comprends complètement ton sentiment. Continue de nous raconter tes incroyables aventures!

    • From elephants to kangaroos

      J’ai tenté d’expliquer à de nombreux touristes qui voulaient faire une promenade à dos d’éléphants que ce n’était pas une bonne expérience pour ces animaux, mais ils ne pensaient qu’à leur propre plaisir et essayaient de me persuader que « non ils étaient bien traités ». Mais ce n’est jamais le cas lorsqu’on vous propose une ballade sur leur dos, il est bon de le rappeler… Dommage pour ton souvenir, n’oublies pas d’aller au ENP la prochaine fois pour te construire de nouveaux souvenirs :)

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :